Burger menu icon

Adidas : une saga familiale et une histoire de succès

adidas_brand

Credits photo : adidas

Essayer de retracer l’histoire d’Adidas, c’est se plonger dans une histoire de collaboration et d'innovation. En tant que l'une des plus anciennes entreprises de l'industrie mondiale des articles de sport, il y a évidemment eu de nombreux hauts (et quelques bas) au cours des dernières 70 années. Comment l'une des entreprises sportives les plus emblématiques du monde a-t-elle évolué en plus de 70 ans ? Plongeons ensemble dans le passé d'Adidas.

Adidas, d’où vient ce nom ?

Bien que la légende urbaine raconte que le mot Adidas serait un anagramme de l'expression « all day I dream about sport » (qui signifie « toute la journée, je rêve de sport » en français), la société de vêtements de sport tire en réalité son nom de son fondateur : Adolph Dassler, surnommé Adi Dassler. Au moment de sa mort en 1959, Dassler détenait plus de 700 brevets liés aux chaussures de sport et autres équipements sportifs. Aujourd’hui, il est considéré comme l’un des pères fondateurs de l'industrie moderne des articles de sport.

Les débuts des chaussures Adidas

En 1920, à l'âge de 20 ans, Adolph Dassler était un passionné de sport. Fils d'un cordonnier, il décida d’inventer des chaussures à pointes pour l'athlétisme. Quatre ans plus tard, Adi et son frère Rudolph (Rudi) ont fondé la société allemande de chaussures de sport Gebrüder Dassler OHG. En 1925, les Dassler fabriquaient donc des chaussures en cuir avec des clous cloutés et des chaussures de piste avec des pointes forgées à la main. C’est à partir des Jeux Olympiques de 1928 à Amsterdam que les chaussures au design unique d'Adi ont commencé à séduire les sportifs à travers le monde. Jesse Owens portait même une paire de chaussures de course Dassler lorsqu'il a remporté ses 4 médailles d'or pour les États-Unis aux Jeux olympiques de Berlin en 1936.

Les frères Dassler et la Seconde Guerre mondiale

Les frères Adidas sont réputés mondialement pour avoir fondé leur entreprise, devenue une marque mondiale. Durant la Seconde Guerre Mondiale, les frères Dassler étaient notamment membres du NSDAP, le parti national-socialiste des travailleurs allemands. Ayant tous deux rejoint le parti nazi avant la guerre, ils ont fourni des chaussures au mouvement des jeunesses hitlériennes aussi bien qu’aux athlètes allemands pour les Jeux Olympiques de 1936. Les premières dissenssions apparaissent entre les deux frères à ce sujet : Adi se détache rapidement des idéaux d’Hitler tandis que Rudolph continue de suivre le parti. Avec la politique de mobilisation totale du chancelier, Rudolph est envoyé au front.

Adidas et Puma : l’histoire d’une saga familiale

Les Dassler se disputent définitivement pendant la guerre. La raison ? Rudolf pensait qu'Adi l'avait dénoncé comme un traître auprès des forces américaines (il avait déserté l’armée). En réalité se cachent des désaccords plus profonds : Adi désirait profiter de leur notoriété pour investir dans l’amélioration de ses produits, alors que Rudolph ne voyait que les bénéfices financiers. En 1948, ils décidèrent de liquider leur entreprise commune pour fonder la leur, chacun de leur côté. Adi lance évidemment la marque Adidas, tandis que Rudi crée une entreprise de chaussures rivale d'Adidas : c’est la naissance de Puma. Adidas et Puma sont donc des marques jumelles, issues du divorce fraternel de la famille Dassler. S’ensuit alors une bataille féroce pour s’attribuer les parts de marché !

Adidas à l'ère moderne

Dans les années 1970, Adidas a réussi à obtenir le statut de la marque de chaussures de sport la plus vendue aux États-Unis. D’ailleurs, fait notable, Muhammad Ali et Joe Frazier portaient tous les deux des chaussures de boxe Adidas lors de leur combat en 1971, publicité loin d’être négligeable pour la marque à l’époque. Adidas fut également nommé fournisseur officiel des Jeux Olympiques de Munich de 1972. Aujourd’hui associée à la société mondiale française Salomon (Adidas-Salomon AG), Adidas a également racheté le cordonnier américain Reebok pour concurrencer plus directement Nike aux États-Unis. Des collaborations inattendues avec Yeezy ou Tommy Cash ont aidé à moderniser l’image de la marque à trois bandes.

Les chaussures emblématiques d’Adidas

Adidas a également développé des modèles devenus emblématiques, notamment :

  • La Stan Smith : popularisée à partir de 1978 par le tennisman américain Stanley Smith, c’est la paire d'Adidas la plus célèbre de l'histoire. D’abord conçue pour le tennis, elle se retrouve rapidement aux pieds des amateurs de mode.
  • La gazelle : en 2016, ce modèle revient sur le devant de la scène aux pieds de l'icône Kate Moss. Commercialisée dans les années 90, elle connaît son premier véritable succès auprès des fans du ballon rond.
  • La Superstar : autre best-seller d'Adidas, la Superstar a permis à l’équipementier allemand de s’immiscer dans l’univers du basketball.

Sorties sneakers à venir

Les dernières news sneakers